documentaire : comment le Pakistan a vendu du matériel nucléaire à l’Iran et la contre-prolifération israélo-américaine

fournisseurs-AQ-Khan

Le documentaire est passionnant et sans erreur factuelle à notre connaissance.

Abdul Qadeer Khan est un scientifique pakistanais, né en 1935 à Bhopal (Inde), plus connu comme l’inventeur de la bombe atomique au Pakistan et comme trafiquant de matériel nucléaire à destination de la Corée du Nord, de la Libye, de l’Iran et de l’Inde.
Il a aussi proposé ses services à l’Irak de Saddam Hussein.

Issu des classes moyennes indiennes, Abdul Qadeer Khan devient ingénieur à l’université de Karachi avant d’obtenir le diplôme de doctorat de l’université catholique de Louvain (Belgique).

Il a reconnu, en janvier 2004, avoir participé à un trafic d’armes nucléaires à destination de la Corée du Nord, de la Libye et de l’Iran contribuant à la prolifération nucléaire depuis les années 1980.

Le réseau Khan, selon un rapport de juin 2008 de l’ancien inspecteur de l’AIEA et chercheur à l’ISIS David Albright, aurait notamment vendu des plans d’armes nucléaire compactes parfaitement adaptées au vecteurs balistiques développés par des pays tels que l’Iran.

Considérée par certains comme le père de la bombe atomique islamique, celle-ci a très largement contribué à la grande popularité de Abdul Qadeer Khan dans son pays. Malgré ses aveux, il est officiellement pardonné par le président Pervez Musharraf le 5 février 2004. Ce dernier étant un allié des États-Unis, il est admis que le pardon public reste la meilleure solution pour ne pas déstabiliser le régime pakistanais.
D’après Moisés Naím, même si ces actions comportent assurément un caractère idéologique ou politique, les motivations de Abdul Qadeer Khan restent essentiellement financières. En témoignent, selon lui, les manœuvres commerciales, la présence de la Corée du Nord dans les échanges ainsi que son patrimoine immobilier.

Responsable d’une des 2 filières du programme nucléaire pakistanais pour acquérir la bombe atomique, il dirige le Khan Research Laboratories (KRL) jusqu’en 2001, date à laquelle il est contraint de démissionner.

La seule imprécision du documentaire est que AQ Khan n’est pas le seul père de la bombe nucléaire pakistanaise. Il partage la paternité de cette bombe avec d’autres scientifiques pakistanais car il y avait 2 filières pour que le Pakistant se procure des matières fissile :
– filière enrichissement d’Uranium 235 par AQ Khan
– filière production de plutonium (artificiel) par séparation isotopique ou retraitement des déchet du réacteur pakistanais de 40-50 MW (megawatts).

Fig 1 HIERARCHIE distribution des fonctions assurées par le réseau Khan

BBC China was a general cargo vessel. In October 2003 the ship was diverted to Italy while carrying gas centrifuges for uranium enrichment to Libya.

Name: BBC China
Builder: Qingshan Shipyard Wuhan, China
Launched: 2001

L’opération Olympic Games (« Jeux olympiques ») est une série de cyberattaques secrètes américaine contre le programme nucléaire iranien.

C’est une coopération entre la National Security Agency américaine et l’unité 8200 israélienne qui a notamment débouchée sur le développement du virus informatique Stuxnet. Ce dernier est conçu pour désorganiser l’informatique des centrales nucléaires iraniennes.

Le programme a été initié sous l’administration Bush et a continué sous l’administration Obama.

Le virus a réussi à détruire 1000 centrifugeuses sur les 5000 qu’il y avait à l’époque sur le site nucléaire de Natanz.

Sources : Wikipedia

interview télé du diplomate Jean-Marc de La Sablière, de Robert Littell et de l’historien Nicolas Werth

BIBLIOTHEQUE MEDICIS, Invités: R. Jaccard, R… par publicsenat

Jean Marc de La Sablière, né en 1946 à Athènes (Grèce), est un diplomate français
. conseiller diplomatique auprès du Président de la République française Jacques Chirac (2000-2002)
. En 2002, est nommé représentant permanent de la France au Conseil de sécurité et chef de la mission permanente auprès des Nations unies de 2002 à 2007.

Robert Littell né en 1935 à New York est un écrivain et journaliste américain spécialiste des services secrets.
Il a écrit une douzaine de romans d’espionnage, dont le plus connu, La Compagnie : le grand roman de la CIA retrace l’histoire de la guerre froide (de 1950 à 1995 pour être exact) à travers les destins croisés de personnages du KGB et de la CIA.
Robert Littell est le père de l’écrivain Jonathan Littell.

Nicolas Werth, né en 1950, est un historien spécialiste de l’histoire de l’Union soviétique.

source des mini biographies : Wikipedia.

documentaire d’Arte sur la cyberguerre, « la guerre invisible »

personnes interviewées dans le documentaire :
– l’américain Richard Clarke
Conseiller Spécial concernant la cybersécurité et le cyberterrorisme. Nommé en 2001 après les attentats du 11 septembre, il remit sa démission de l’administration Bush en 2003.
Bruno Tertrais, chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique

La dissuasion ne marche pas dans la cyberguerre car il n’est pas possible d’identifier l’auteur d’une attaque (les attaquants passent par des serveurs proxy, des réseaux d’ordinateurs botnets).

false flag operations

« brouillard de la cyberguerre » (« brouillard de la guerre » de Clausewitz)

avantage de l’offensive comme en 1940

les événements de Boston : arrestation du terroriste annoncée sur twitter, conférence de presse du FBI et « fail » de CNN

– une mathématicienne chinoise, Lu Lingzi, étudiante à Boston University après avoir étudié à l’université de Pekin fait partie des 3 victimes décédées lundi dans l’attentat du marathon ainsi qu’un enfant de 8 ans 🙁

– un policier du Massachusetts Institute of Technology (le fameux MIT), Mr Collier, a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi, probablement par l’un des 2 frères Tsarnaev

– l’un des 2 suspects, Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, qui a été boxeur amateur de haut niveau (2e des « Golden Gloves », les « gants d’or ») et qui voulait représenter les USA ou la Tchétchénie dans des compétitions internationales, a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi. Il était titulaire d’un permis de résidence aux USA, une fameuse green card

– son petit frère, Dzhokhar Tsarnaev, 19 ans, est né au Kyrgyzstan (Asie Centrale) et possédait un passeport de ce pays même si la famille Tsarnaev est originaire de Tchétchénie.
Il a été naturalisé américain en 2012 et a prêté le serment d’allégeance.

– tweet de la Police de Boston (@Boston_Police) tôt dans la nuit de vendredi à samedi qui a annoncé l’arrestation de Dzhokhar Tsarnaev :

Suspect in custody. Officers sweeping the area. »

https://twitter.com/bostonpolice/status/325409894830329856
Ce tweet, qui a été la première source à annoncer l’arrestation de Dzhokhar Tsarnaev, a été ReTweeté plus de 75 000 fois.

– la page Wikipedia de l’unité du FBI (Hostage Rescue Team) qui a arrêté Dzhokhar Tsarnaev dans la banlieue de Boston (il s’était caché dans un bateau dans une backyard) :
en.wikipedia.org/wiki/Hostage_Rescue_Team

Dzhokhar Tsarnaev a été découvert par un habitant de la banlieue de Boston qui sortait de chez lui après que le couvre-feu ait été levé par les autorités.
Et le suspect caché dans un bateau à sec a été confirmé par le détecteur infrarouge d’un hélicoptère.

– on comprend que les Etats-Unis sont un pays fédéral quand on voit la dizaine d’orateurs qui se sont succèdés à la conférence de presse de Boston :
. colonel de Police
. juge (procureur) de l’Etat du Massachusetts
. gouverneur de l’Etat du Massachussets
. maire de Boston (qui est sur un fauteuil roulant, il s’est cassé la jambe)
. special agent du FBI, antenne de Boston
. responsable de la police municipale de Watertown
etc.

– Obama a fait une annonce peu après en parlant de la résilience du peuple américain et du flot de nouvelles sur twitter

– La police américaine a plus de chance que son homologue française dans l’affaire Merah : Dzhokhar Tsarnaev a été arrêté blessé mais vivant.
Le FBI va le faire parler et cela va aider les services de renseignement à découvrir qui l’a aidé, lui et son frère et quelle est sa filière terroriste.

– comme dans l’affaire Merah, la Hostage Rescue Team du FBI a utilisé des grenades assourdissantes pour capturer Dz. Tsarnaev vivant.

– la chaîne d’information CNN a parlé par erreur d' »Islamic Czech Republic » (République Tchèque islamique) à la place de « Chechnya » (Tchétchénie, qui n’est d’ailleurs pas un pays mais une république de la Fédération de Russie)
Suite à ça, l’ambassade de la République Tchèque à Washington a été obligée de publier un communiqué pour dissiper le malentendu et corriger l’erreur.

ce que révèle l’analyse des 108 followings du compte twitter du terroriste de Boston Dzhokhar Tsarnaev.

ce que révèle l’analyse des 108 followings du compte twitter du terroriste de Boston Dzhokhar Tsarnaev

Le compte twitter twitter.com/J_tsar est celui de Dzhokhar Tsarnaev, l’un des 2 terroristes présumés de Boston, d’origine tchétchène.

A l’heure où j’écris ces lignes (dans la soirée du vendredi 19 avril 2013), Dzhokhar Tsarnaev est toujours en vie, en fuite dans un quartier de Boston.

Son frère, Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi près du Campus du Massachusetts Institute of Technology (le fameux « MIT »).

Dzhokhar Tsarnaev avait pris le surnom de « Jahar » sur twitter.

Voici ce qu’il tweetait le 17 avril, 2 jours après l’attentat, alors que le FBI était à ses trousses :

« I’m a stress free kind of guy »

« je suis le genre de gars qui ne stresse pas ».

“There are people that know the truth but stay silent & there are people that speak the truth but we don’t hear them cuz they’re the minority,” he wrote on Tuesday, the day after he and his brother allegedly set off two bombs that killed three people near the finish line of the Boston marathon.

Dzhokar also said he got a haircut — something he normally doesn’t do — just before the Boston Marathon bombing, raising questions of whether he was trying to look less suspicious in the crowd.

A few hours after the the bombing he wrote: “Ain’t no love in the heart of the city, stay safe people.”

Dzhokhar Tsarnaev a créé son compte twitter le 20 octobre 2011.

Voici ce que révèle l’analyse des 108 followings de son compte (les comptes auxquels le terroriste présumé Dzhokhar Tsarnaev était abonné :

– Dzhokhar Tsarnaev était abonné à 3 comptes twitter islamiques :
. twitter.com/islamicthought (basé à Chicago)

. twitter.com/Hadithoftheday

. http://twitter.com/IslamicThinking
ce compte twitter dispose d’une chaîne Youtube www.youtube.com/user/IslamicThinkingTV

Dzhokhar Tsarnaev était follower de ces 3 comptes ci-dessus mais ces 3 comptes ne suivaient pas Dzhokhar Tsarnaev en retour.

– Voici la liste des amis de Dzhokhar Tsarnaev sur twitter (personnes que Dzhokhar Tsarnaev suivait et qui suivaient Dzhokhar Tsarnaev en retour)

http://twitter.com/EasyBuckets5 Eli Ward Baltimore – Cambridge Goucher College Lacrosse, Political Science – Public Relations major, Cambridge #GRK #SKlife
http://twitter.com/FEARmygear kamal malik boston D
http://twitter.com/Cazual_T Tre Five7 Boston ~An intellectual ov a special calibur~ #Real #Die 4 my Blood
http://twitter.com/MelloChamp Jimm Boston
http://twitter.com/So_Arrogant1 Andrew Glasby Boston, Ma
http://twitter.com/YungIndyan Indian Boston/Cambridge Promoter for @_therealjustice & Perennial Music Group #717 #PMG http://t.co/Ce4L37UZum
http://twitter.com/NbeFly نورس ابو ربعية C(oast)ambridge Im a smoker
http://twitter.com/Chi_Chi617 Jonathan Kelly Cambridge just a regular dude doing regular shit
http://twitter.com/CoughpheeBlack Patches Cambridge pumpin out beats http://www.datpiff.com/CeeDee-x-Coffee-Black-Colombian-Raw-mixtape.376379.html
http://twitter.com/Rollin_upDank Raymond Cambridge live life smoke trees
http://twitter.com/Helen_Zass Helen Zass Cambridge && NYC Give no fucks, take no orders
http://twitter.com/KidComeUp /Progression/ Cambridge Ma The Henny Black got me SMACKED at the Table Relaxed AOWWWW
Bett Zamparelli Cambridge, MA http://bettzamparelli.tumblr.com/
http://twitter.com/ischools15 ischools Cambridge, MA
http://twitter.com/henryhayes El Guapo Cambridge, MA http://henryhayesfilm.com
http://twitter.com/BossDonWave Ty Barros Cambridge, Massachusetts they say you out ya mind, na you dont know whats in my mind
http://twitter.com/Thebridgekid Luke Peezy Coast, MA & Bronx, NY From the Bridge to the Bronx, since ’92
http://twitter.com/therealAbdul_ ΔBDUL Dartmouth MA Just another day in the life
http://twitter.com/BlakeMuccini Blake Muccini New England Living at risk is jumping off the cliff and building your wings on the way down. http://t.co/lXNf1UyZ
http://twitter.com/biggblakk92 R.I.P Bruso north cambridge, massachusetts money, power, respect…..follow me @biggblakk92, u want 2 get 2 kno hmu, #RIP Bruso a real nigga
http://twitter.com/9MichaelLewis Michael Lewis UCLA _Cambridge

– Dzhokhar Tsarnaev a une amie (sur twitter du moins), Alexa, qui vit maintenant à Paris, rue de Buci :
twitter.com/VitaFiasco

– Dzhokhar Tsarnaev a un ami (sur twitter du moins) originaire du sud de l’Inde, de Chennai : imran khan
twitter.com/kingkhan_spks
Voici son slogan sur twitter : « ISLAM FOR EVERYMANKIND »

documentaire d’Enquête Exclusive de M6 sur Forsane Alizza, les cyberjihadistes sur Internet qui ont été arrêtés récemment

Extraits de l’article de l’article de Wikipedia sur Forsane Alizza :

Forsane Alizza, également baptisé « Les Cavaliers de la fierté », est un groupuscule radical adepte d’un islam fondamental, créé en août 2010 à Nantes, en France, par Mohamed Achamlane et dissout le 1er mars 2012 à la demande du ministre de l’intérieur Claude Guéant, qui considérait cette organisation comme incitant à la « lutte armée », et en vertu de la loi du 10 janvier 1936 sur les groupes de combat et milices privées

Idéologie

Ils se réclament d’un islamisme radical, empruntant sa rhétorique à un mixte de salafisme, de jihadisme et d’action directe gauchiste. Ils tentent de dresser les musulmans contre l’ennemi, la société française et notamment :

Les citoyens français qualifiés de Kâfir : Infidèles
L’État français qualifié de taghout : Satan

Ils sont plus dans la lutte virtuelle sur le net que dans l’action réelle, le
sociologue Gilles Kepel la qualifie de Cyberjihad.

Les vidéos mettent en scène des affrontement avec les kouffar et le taghout poussant les limites légales et rêvant d’un procès pour en faire tribune. Le procédé est comparable à celui d’Al-Quaida. La seule différence réside dans le fait que l’organisation s’en tient au virtuel sans passer à l’acte.

Principaux membres présumés :

– Mohammed Achamlane est un émir autoproclamé d’origine marocaine né à Nantes en novembre 19779. Il est le créateur et porte-parole de Forsane Alizza. Il se fait appeler Cortex ou Cheikh Abou Hamza, du nom de l’oncle maternel du prophète Mohammed10. A 35 ans, il est marié, père de deux enfants et vit du RSA et des allocations dans un pavillon à Couëron, près de Nantes. Le 6 août 2011 à Aulnay-sous-bois, il brûle un Code pénal en signe de protestation contre l’application de la loi interdisant le port du voile intégral. Il prévient que «la violence dont les musulmans font l’objet chaque jour va se transformer en bain de sang si cela continue sur cette voie (…). Si Allah veut, nous serons de véritables moudjahidins.»

– Christy Aillet, l’épouse de Mohammed Achamlane n’a aucun lien prouvé avec l’organisation, cependant le Nouvel Obs signale que deux sites très proches de Forsane Alizza, dont le « Collectif Tawhid », ont comme contact une certaine « Christie Aillet ». 12

– Baroudi Bouzid : Arrivé en France dans les années 70 dans une famille de huit enfants, employé dans une entreprise de chaudronnerie, père de cinq enfants, Bouzid dit avoir acheté un coran en français à l’âge de 18 ans . Il a été condamné à deux ans de prison, dont un an ferme, pour privation de soins. Les plus jeunes enfants, cloîtrés dans un appartement aux vitres occultées, présentaient de graves carences de croissance. Selon les médecins, leur état de santé résultait d’une conception moyenâgeuse de la religion. 13 . Le magistrat Albert Lévy s’apprêtait en mars 2012, à le renvoyer devant le tribunal correctionnel. 14

Arrestations des principaux membres du groupe

Le 30 mars 2012, la police organise un vaste coup de filet dans les milieux islamistes dans plusieurs villes françaises dont Lyon, Marseille, Nice et Toulouse. Dans cette dernière ville, les militants de Forsane Alizza sont particulièrement visés dans le quartier du Mirail à Toulouse. 17 membres sont mis en garde à vue. Leur chef , Mohamed Achamlane, est notamment arrêté dans sa ville de Nantes. à son domicile, les policiers ont découvert, trois fusils d’assaut de type Kalachnikov, une grenade et un pistolet automatique Glock.
Le 2 avril 13 parmi ces 17 membres sont présentés aux juges pour une éventuelle mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et acquisition, détention et transport d’armes.Le procureur de Paris, François Molins retient contre eux le « projet intellectuel » d’enlever un magistrat. Ce magistrat est le juge d’instruction de lyon Albert Lévy . Ce ne serait pas la première fois que ce magistrat est victime d’une attaque antisémite. Il avait fait l’objet de mise en cause ordurière quand il était substitut du procureur à Toulon lorsque cette ville était dirigé par le front national François Molins précise que ces arrestations n’ont aucun lien avec l’affaire Mohammed Merah

Dans le même genre, Ayman al-Zawahiri, l’idéologue d’Al Qaïda et son actuel chef depuis la mort de Ben Laden en mai 2011, a fait un voyage dans la Silicon Valley en Californie, le coeur des nouvelles technologies informatiques et Internet !

« In 1993 Zawahiri traveled to the United States [in] California.

Wikipedia’a article on http://en.wikipedia.org/wiki/Ayman al-Zawahiri.

Informations données par le procureur de Paris pendant la première conférence de presse donnée après l’assaut contre le domicile de Mohamed Merah

Infos données par le procureur de Paris pendant la conférence de presse :
– samedi après-midi (très tard après le 1er meurtre qui a été planifié sur Internet) : 570 adresses IP à vérifier
IP de la mère de Merah (Mme Aziri) ressort des croisements.
– lundi après-midi : 8 numéros de téléphone attribués à la famille Aziri mis sur écoute
– mardi : Mohamed Merah « logé » (la police a su où il habitait). Son frère (le « cerveau ») aussi.

L’info du concessionnaire Yamaha (comme quoi le frère de Merah voulait désactiver le tracker GPS sur le scooter) a été confirmée mardi après midi (avant hier) par la police.

Le concessionnaire a donné son info jeudi dernier à la police. Mais il a fallu faire des vérifications et revérifier après avoir eu l’info que le scooter Yamaha T Max ait été repeint de noir en blanc entre la 2e et la 3e tuerie.

Sachant qu’il y a eu des dizaines (centaines) de témoins suite à l’appel à témoin. Et 1 seul témoin fiable (le concessionnaire Yamaha) parmi tous.

Edit ultérieur. Réponse à la question « Pourquoi le RAID n’a pas attendu que Merah soit épuisé ou s’endorme au lieu de lancer un assaut sanglant ? »

Réponse : On ne cède pas devant un terroriste quand on négocie une reddition avec lui. Attendre des heures qu’il s’endorme ou qu’il soit fatigué c’est lui donner raison.

Il avait promis de se rendre à 22h45 hier.
Et avait demandé du repos avant.

Il n’a pas tenu sa parole (Merah a dit qu’en fait le repos devait lui servir à se remettre les idées en place) -> coup de pression avec les grenades flashlight et intervention à la lumière du jour avec des petites caméras.

De plus, il y aurait pu avoir des explosifs dans l’appartement (il y a eu 2 mors parmi les policiers (mur qui s’est effondré) en Espagne lors de l’intervention contre les terroristes des attentats de la gare d’Atocha).

C’est surtout la 1ère intervention à 3 heures du matin dans la nuit de mardi a mercredi qui a merdé.
Effet de surprise qui n’a pas joué ?
Merah a entendu du bruit ?
A été prévenu ?

Certaines sources (le grand reporter Frédéric Helbert sur twitter) disent que l’autorité politique (Intérieur ? Elysée ?) aurait demandé une intervention précipitée dès connaissance de l’adresse de Merah. Mais l’adresse a été connue mardi dans la journée, l’intervention a eu lieu dans la nuit.

D’autres disent qu’il aurait fallu attendre que Merah sorte de son appart pour le cueillir. Mais c’était très risqué, il y avait des habitants autour.

rappel des moyens anti-missiles américains, sud-coréens et japonais contre un éventuel tir nord-coréen

petit résumé de mémoire des moyens anti-missiles américains contre un éventuel tir de missile nord coréen (nous somme le jour anniversaire de Kim Il Sung, grand père de Kim Jung Un et les nord-coréens tirent souvent autour de dates anniversaires)

– des missiles anti-missiles courte portée Patriot Pac-2 et Pac-3 (en Corée sur les aéroports de Suwon et Osan et au Japon)
Ils avaient été utilisés pendant les guerres du Golfe de 1990-91 au Koweit et en Israel et au Koweit/Irak en 2003

– des missiles anti-missiles haute altitude THAAD sur l’ile de Guam

– des missiles anti-missiles SM3 sur des Destroyers japonais (Kongo), coréens et américains (Arleigh Burke) qui disposent du radar « Aegis ».