Informations données par le procureur de Paris pendant la première conférence de presse donnée après l’assaut contre le domicile de Mohamed Merah

Infos données par le procureur de Paris pendant la conférence de presse :
– samedi après-midi (très tard après le 1er meurtre qui a été planifié sur Internet) : 570 adresses IP à vérifier
IP de la mère de Merah (Mme Aziri) ressort des croisements.
– lundi après-midi : 8 numéros de téléphone attribués à la famille Aziri mis sur écoute
– mardi : Mohamed Merah « logé » (la police a su où il habitait). Son frère (le « cerveau ») aussi.

L’info du concessionnaire Yamaha (comme quoi le frère de Merah voulait désactiver le tracker GPS sur le scooter) a été confirmée mardi après midi (avant hier) par la police.

Le concessionnaire a donné son info jeudi dernier à la police. Mais il a fallu faire des vérifications et revérifier après avoir eu l’info que le scooter Yamaha T Max ait été repeint de noir en blanc entre la 2e et la 3e tuerie.

Sachant qu’il y a eu des dizaines (centaines) de témoins suite à l’appel à témoin. Et 1 seul témoin fiable (le concessionnaire Yamaha) parmi tous.

Edit ultérieur. Réponse à la question « Pourquoi le RAID n’a pas attendu que Merah soit épuisé ou s’endorme au lieu de lancer un assaut sanglant ? »

Réponse : On ne cède pas devant un terroriste quand on négocie une reddition avec lui. Attendre des heures qu’il s’endorme ou qu’il soit fatigué c’est lui donner raison.

Il avait promis de se rendre à 22h45 hier.
Et avait demandé du repos avant.

Il n’a pas tenu sa parole (Merah a dit qu’en fait le repos devait lui servir à se remettre les idées en place) -> coup de pression avec les grenades flashlight et intervention à la lumière du jour avec des petites caméras.

De plus, il y aurait pu avoir des explosifs dans l’appartement (il y a eu 2 mors parmi les policiers (mur qui s’est effondré) en Espagne lors de l’intervention contre les terroristes des attentats de la gare d’Atocha).

C’est surtout la 1ère intervention à 3 heures du matin dans la nuit de mardi a mercredi qui a merdé.
Effet de surprise qui n’a pas joué ?
Merah a entendu du bruit ?
A été prévenu ?

Certaines sources (le grand reporter Frédéric Helbert sur twitter) disent que l’autorité politique (Intérieur ? Elysée ?) aurait demandé une intervention précipitée dès connaissance de l’adresse de Merah. Mais l’adresse a été connue mardi dans la journée, l’intervention a eu lieu dans la nuit.

D’autres disent qu’il aurait fallu attendre que Merah sorte de son appart pour le cueillir. Mais c’était très risqué, il y avait des habitants autour.

2 réflexions sur « Informations données par le procureur de Paris pendant la première conférence de presse donnée après l’assaut contre le domicile de Mohamed Merah »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *