Dominique Moïsi après les attentats de Toulouse et avant l’identification de Merah : « la piste terroriste n’apparait pas comme la plus probable »

Dominique Moïsi, le mardi 20 mars 2012 au soir, le lendemain de la tuerie de l’école juive et la veille de l’identification de Mohamed Merah et de l’intervention (ratée dans un 1er temps) contre son appartement :

« La piste terroriste n’apparaît pas comme la plus probable »

« Je ne peux pas me permettre de prendre le risque de ne pas faire comme si l’attentat ne pouvait pas être le produit d’un complot terroriste même si c’est peu probable.« 

« S’il y a une piste terroriste qui je crois, à nouveau, est peu probable… »

« La folie » [note : Mohamed Merah était-il fou au sens médical (schizophrène) ?]

1 pensée sur “Dominique Moïsi après les attentats de Toulouse et avant l’identification de Merah : « la piste terroriste n’apparait pas comme la plus probable »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *